WhatsApp : l'incroyable pied de nez de Brian Acton à Facebook

WhatsApp : l'incroyable pied de nez de Brian Acton à Facebook

Brian Acton, co-fondateur de WhatsApp, s'est vu refuser une place chez Facebook en 2009. Capture d'écran dnaindia

En 2009, Facebook avait dit non à Brian Acton, co-fondateur de WhatsApp. De quoi s'en mordre les doigts aujourd'hui.

Brian Acton a la revanche dans la peau, révèle le Huffington Post. Le deal de 16 milliards de dollars conclu avec Facebook pour l'application WhatsApp est une belle compensation pour celui à qui Mark Zuckerberg avait refusé un job 5 ans plus tôt. "Facebook m’a recalé, disait-il sur son compte Twitter à l'époque. C’était une belle occasion de rencontrer des gens fantastiques. J’attends avec impatience la prochaine aventure de la vie".

La prochaine aventure, il l'a vit aujourd'hui. Grâce à la vente effectuée ce jeudi, Brian Acton est aujourd'hui milliardaire, avec 15% des parts, équivalent à 2,3 milliards de dollars.

Facebook n'a pas voulu de lui

Employé chez Yahoo!, Brian Acton quitte l'entreprise en 2007 avec une idée en  tête : fonder WhatsApp, un service de messagerie instantanée. Mais pour cela, il lui faut des fonds.

Il s'adresse donc à Facebook pour trouver un job en tant qu'ingénieur et qui sait, directement intégrer son concept à Facebook. Mais ses espoirs sont vite brisés. Après un entretien chez l'employeur de ses rêves, Brian Acton se voit refuser l'accès à la société de Mark Zuckerberg.

Aujourd'hui, Facebook doit se mordre les doigts d'être passé à côté du concepteur aux 16 milliards de dollars.