-

L’aéroport de Charleroi pas concerné par les nouvelles lignes directrices

L’aéroport de Charleroi pas concerné par les nouvelles lignes directrices

- Belga

Les lignes directrices de la Commission européenne sur les aides d’État aux aéroports et aux compagnies aériennes ne concernent pas l’aéroport de Brussels South Charleroi, a indiqué jeudi sa porte-parole. L’aéroport de Charleroi précise n’avoir jamais reçu d’aides à l’infrastructure de la part de la Région wallonne ou de l’État belge.

La Commission européenne a adapté jeudi ses lignes directrices sur la manière dont les États membres peuvent soutenir les aéroports et les compagnies aériennes via des aides d’Etat. Elle veut notamment assurer l’égalité de traitement entres tous les aéroports et toutes les compagnies. Les aides d’État seront autorisées pour investir dans les infrastructures aéroportuaires s’il existe un réel besoin. Seuls les aéroports accueillant moins de 3 millions de passagers pourront en bénéficier.

L’aéroport régional de Charleroi, qui a accueilli 6,7 millions de passagers l’année dernière, indique qu’il n’est pas concerné par cette adaptation car il n’a jamais reçu d’aides à l’infrastructure. «Nous percevons seulement des aides pour la sûreté, la sécurité et le service incendie, jugées conformes par la Commission», précise Mélissa Milioto, la porte-parole de l’aéroport. «Les 80 millions d’euros nécessaires à l’extension du terminal seront financés sur fond propre, nous ne recevrons pas un seul euro de l’Etat belge ou de la Région wallonne.»

L’aéroport se dit par ailleurs «heureux» que les lignes directrices de la Commission européenne soient «enfin claires». «La Commission a ouvert une enquête sur l’aéroport en 2001, alors que nous n’avions pas encore un million de passagers», rappelle la porte-parole. «Si le cadre avait été clair depuis le début, nous n’aurions pas été persécutés pendant 13 ans.»