Construction -

Les problèmes de budget favorisent les rénovations

Les problèmes de budget favorisent les rénovations

(Illustration) AlcelVision - Fotolia

Les hausses de prix des terrains et des processus de construction poussent davantage de consommateurs à opter pour une rénovation plutôt que pour une nouvelle construction.

Près de huit Belges sur dix ayant des projets concrets de construction préfèrent la solution de la rénovation, ressort-il d’une étude auprès de 500 personnes réalisée par Reynaers Aluminium et présentée lors de l’ouverture du salon Batibouw, à Brussels Expo.

Les inquiétudes quant à l’avenir du bonus logement et à l’obtention d’un prêt demeurent importantes pour 54% des sondés. Près de la moitié des candidats bâtisseurs ou rénovateurs redoutent également l’introduction de règlements plus stricts et plus complexes.

Plus de 50% des sondés estiment difficile de trouver l’habitation rêvée en raison de la forte demande et de la pénurie de terrains à bâtir.

En ce qui concerne le financement, 84% des francophones disent éprouver des difficultés. Deux tiers des personnes interrogées aimeraient par ailleurs emprunter davantage que le montant proposé par leur banque.

Parmi les difficultés avancées dans le processus de construction figurent les demandes de primes et subsides (57%), l’obtention du niveau E requis (49%) et du permis de bâtir (46%).

Les trois quarts des personnes interrogées insistent sur l’importance de conserver le bonus logement dans sa forme actuelle. En cas d’alternative, plus de la moitié serait favorable à un remplacement par un abaissement généralisé de la TVA à 6%, du revenu cadastral ou des droits d’enregistrement.

Parmi les recommandations les plus citées par les répondants francophones figurent en premier lieu une hausse de l’investissement dans l’efficience énergétique (74%) et de l’attention portée aux choix des portes et fenêtres (73%).