Basket -

NBA : Houston et Dwight Howard gardent le sourire, Cleveland retrouve le sien

NBA : Houston et Dwight Howard gardent le sourire, Cleveland retrouve le sien

Dwight Howard a été hué par le public des Lakers, son ancienne équipe. AFP

Dwight Howard, a été hué mercredi soir par le public du Staples Center qu’il retrouvait pour la première fois pour y rerencontrer son ancienne équipe des Los Angeles Lakers.

Le pivot de Houston n’en a pas moins gardé le sourire à l’issue du match largement remporté 108-134. Il est vrai que les Rockets sont la formation la plus chaude du moment en NBA après ce 8e succès consécutif.

Howard a cumulé 20 points et 13 rebonds alors que l’autre All Star de l’équipe James Harden alignait 29 points et 11 assists personnels.

Mécontent du système de jeu des Lakers lors de sa seule saison avec les Lakers, Howard avait préféré gagner 30 millions de dollars de moins et rejoindre Houston cet été plutôt que de rester chez les Lakers.

Les Angelins, toujours orphelins de Kobe Bryant, Pau Gasol et Steve Nash, tous trois blessés, ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes. Après ce 8e revers de rang à domicile, une 36e défaite cette saison (contre 18 victoires), les Lakers partagent avec Sacramento la dernière place à l’Ouest. Leur seule consolation est l’éclosion du meneur Kendall Marshall auteur de 20 points et 16 passes décisives.

Houston est 3e à l’Ouest (37-17) et commence à présenter la menace qu’on pouvait imaginer en début de saison avec l’arrivée de Howard.

6e succès pour Cleveland

À l’Est, l’équipe qui présente la meilleure série de succès actuelle est… Cleveland. Les Cavaliers ont fait le ménage le 6 février en virant leur manager général Chris Grant après une série de 6 défaites. Et depuis, ils n’ont plus perdu. Mercredi, ils ont aligné un 6e succès, 101-93 contre Orlando. Du coup, Cleveland se remet à rêver de play-offs. Dixièmes avec un bilan de 22-33, les Cavs n’ont que 3 victoires de moins que Charlotte 8e (25-30) et taquinent Detroit (22-32) qui vient de perdre ses trois derniers matchs, notamment mercredi 116-98 à Charlotte.

Cleveland a pu compter sur le MVP du All-Star Game Kyrie Irving (22 pts, 7 ass, 7 rbs) et Luol Deng (17 pts) qui commence à trouver ses marques depuis son arrivée de Chicago. Même le N.1 de la draft Anthony Bennett (7 pts, 9 rbs en 16 minutes) semble tout doucement sortir de l’anonymat.

Indiana a perdu sans discussion à Minnesota 104-91 des œuvres du duo formé de Kevin Love (42 pts, 16 rbs) et de l’Espagnol Ricky Rubio qui a distillé 17 passes décisives son record en carrière NBA. Les 35 points du All Star des Pacers Paul George n’auront donc pas suffi. Indiana reste leader à l’Est (41-13) mais voit OKC (43-12) prendre le large dans les bilans généraux après ce 4e revers en dix rencontres.

Le gros duel à l’Ouest entre Portland et San Antonio a tenu ses promesses, en dépit de l’absence des stars. Les Spurs ont gagné 109-111 sans Parker, Leonard et Duncan face à des Blazers qui seront privés au moins une semaine de LaMarcus Aldridge. Le meneur australien des Texans a réussi 29 points et le roi des 3 points du All-Star week-end l’Italien Marco Belinelli en a réussi 20 dont un panier primé décisif à 1:34 de la fin. San Antonio est 2e à l’Ouest (40-15) et Portland n’est plus que 5e (36-18) après ce 8e revers au terme des 13 derniers matchs. Les Spurs ont gagné 22 de leurs 29 rencontres en déplacement cette saison.