Pas de Mouscronnois au départ de cette seconde manche de la Coupe. Or, paradoxalement, c’est dans la «cité des Hurlus» qu’elle devait être disputée. «Nous ne pouvons cependant disposer de la piscine que le dimanche après-midi, explique le secrétaire-général des Dauphins Bernard Parez. Or le programme que le District nous imposait était beaucoup trop important. Il nous aurait conduits à une compétition se terminant trop tard en soirée. On nous a donc proposé d’aller organiser dans les installations de… Charleroi, ce qui était difficilement concevable. Pour remédier au problème, nous avions formulé plusieurs propositions au District: suppression de certaines courses, limitation du nombre de participants… Rien n’a été accepté. On nous a alors demandé de formuler notre décision huit jours avant compétition. Nous n’avions plus alors que 24 heures pour interpeller nos nageurs. Nous avons donc décidé de déclarer forfait en bloc.»