Si le Voka se satisfait de l’État fédéral, tel qu’il se présentera après les élections du 25 mai, il n’en réclame pas moins une… «réforme de l’État au niveau de la Flandre».

Visées, les 71% de communes flamandes de moins de 20 000 habitants «alors qu’on n’en compte que 35% aux Pays-Bas». La Région doit exiger de ces communes qu’elles fusionnent, pour atteindre cette taille critique, estime l’association patronale. D’autant que, pour assumer leurs tâches, ces petites communes sont souvent obligées de s’associer en intercommunales «inefficaces, opaques, et qui échappent à tout contrôle démocratique».

Les pouvoirs locaux, insiste le Voka, doivent participer à la limitation générale de la hausse des dépenses publiques. La Région surveillera de près leurs finances. Et placera au besoin les communes défaillantes «sous curatelle».Phi. Le.