«La direction a accepté de geler temporairement l’engagement de nouveaux travailleurs en stage d’insertion , a indiqué Myriam Delmée (SETCa), mardi soir, à l’issue d’une réunion entre les représentants syndicaux et la direction de Delhaize. Rémunérés à la fois par le Forem et à concurrence de 200 euros par l’employeur, ces stages constituent certainement une belle opportunité pour les jeunes à la recherche d’un emploi, mais créent de la concurrence avec les employés de l’entreprise engagés dans un régime de travail à temps partiel ou à durée déterminée.»