Un Belge sur cinq a lu un ebook

Même si un Belge sur cinq a lu un livre numérique, ils sont encore six sur dix à ne pas envisager de sauter le pas! Reporters / DPA

Un nouvel espace numérique voit le jour à la Foire du livre. Pour l’occasion, l’éditeur numérique Primento livre son baromètre.

Même s’il n’est pas encore très important – faute aussi d’éditeurs spécialisés sur le terrain – l’espace numérique qu’ouvre cette année la Foire du livre est emblématique. Les mutations apportées par le passage au numérique sont, de fait, en train de métamorphoser le secteur du livre. Jusqu’où? Actuellement et en Belgique, l’influence reste relativement faible. Mais les choses bougent et de plus en plus vite. Pour preuve, l’enquête réalisée par l’éditeur et diffuseur numérique Primento dans le cadre de la Foire du livre.

L’enquête a été réalisée du 16 au 23 janvier sur un échantillon représentatif de la population belge – 1400 sondés – le taux d’erreur est estimé à +/– 2,6 %.

Premier enseignement, 19% de la population a déjà lu un livre numérique soit quasi un Belge sur cinq. Mais si 18% des non-lecteurs de livres numériques affirment ne pas le faire faute d’équipement suffisant, seul un possesseur de tablette sur quatre lit des livres numériques. La tablette et la liseuse restent pourtant les deux instruments privilégiés des lecteurs numériques.

Plus largement, 38% des personnes sondées lisent entre 0 et 2 livres papier seulement par an.

La perception du livre numérique par le Belge est également assez floue. Si seul un Belge sur 6 perçoit négativement ce livre, plus de 6 sur 10 n’envisagent pas de lire un livre numérique dans l’année.

Le lecteur convaincu estime avant tout que les attraits du livre numérique sont le confort de lecture et le prix. Plus de la moitié des lecteurs sont également prêts à payer un livre numérique les deux tiers du prix d’un livre papier.

Enfin si 65% des Belges sont convaincus que le livre numérique aura une place prépondérante à l’avenir, ils ne sont que 25% à penser que le livre papier disparaîtra.M.F.G.