Une des nouveautés du programme Erasmus + concerne un mécanisme de caution de prêts destinés à aider les étudiants de master à financer des études complètes à l’étranger. Jusqu’alors, Erasmus ne soutenait que des échanges limités à quelques semaines à un an maximum.

Par ailleurs, les bourses Erasmus + devraient cibler davantage les besoins liés aux coûts de la vie dans le pays où se poursuivent les études ou la formation.

Le programme européen mettra aussi un accent particulier sur les publics défavorisés en offrant un supplément pour compléter les bourses nationales ou régionales.

Dans cette optique, même si Erasmus concerne aussi des actions jeunesse, l’organisation d’un service civique volontaire européen, des échanges scolaires (depuis la maternelle!), un volet sportif (voir ci-dessous), etc., c’est bien à l’éducation et à la formation que seront consacrés 77,5% des 14,7 milliards d’euros du nouveau programme 2014-2020.A.W.