Fait divers -

Un Mouscronnois meurt asphyxié par les émanations de la graisse à frites

Un Mouscronnois meurt asphyxié par les émanations de la graisse à frites

L’accident est survenu dans une habitation de la chaussée des Ballons à Mouscron.

Un habitant de la région de Mouscron est décédé mardi à la suite d’un feu de friteuse. Il n’y a pas eu d’incendie mais le quinquagénaire a été asphyxié par les émanations de sa friteuse.

La victime est un agent de la SNCB, domicilié chaussée des Ballons à Herseaux dans l’entité de Mouscron. Inquiets de ne pas le rencontrer ce mardi matin au travail, ses collègues ont alerté les services de secours. À l’arrivée des forces de l’ordre et des secouristes, l’homme était déjà décédé.

La victime avait 54 ans et habitait seule. «L’intéressé a fait des frites sur une cuisinière au gaz. La graisse a pris feu et l’occupant des lieux a essayé de l’éteindre», a précisé Roland Hecq, substitut du procureur du roi de Tournai. «Il s’est brûlé mais ces brûlures ne sont pas les causes du décès.»

La graisse, qui s’est pulvérisée sous l’action de la chaleur, a obstrué ses voies respiratoires, notamment la bouche et le nez. L’occupant des lieux est donc mort par asphyxie. «Il n’y avait plus la moindre quantité de graisse dans la friteuse», a ajouté Roland Hecq. «Toute la graisse s’est disséminée dans l’habitation. La victime avait connu le même scénario il y a quelques mois et la maison avait dû être entièrement nettoyée.»