Judiciaire -

Le policier accusé de viol à Hastière a été acquitté

Le policier accusé de viol à Hastière a été acquitté

Le tribunal correctionnel de Dinant a estimé que la relation sexuelle qui a eu lieu entre les deux intéressés était consentie. eda Philippe BERGER

Le tribunal correctionnel de Dinant a acquitté mardi un policier, suspendu de ses fonctions depuis son inculpation, qui était poursuivi pour le prétendu viol d’un garçon de 17 ans le 22 novembre 2010 à Hastière.

Le policier avait fait la connaissance d’un garçon de 17 ans et de l’un de ses amis dans un café à Hastière. Après avoir joué au billard et bu quelques verres avec eux, il avait quitté l’établissement avant de retrouver le jeune homme de 17 ans.

«Lorsque je suis sorti du café, j’ai aperçu l’un des jeunes avec qui j’avais sympathisé sur le trottoir. Nous devions emprunter le même chemin pour rentrer chez nous. Il n’a pas arrêté de me chauffer sur le trajet », avait expliqué à l’audience l’homme poursuivi pour viol. Les deux protagonistes se sont finalement rendus dans un champ où ils sont passés à l’acte.

Les deux à peine rhabillés, un scooter était arrivé sur place. Il s’agissait du second garçon avec qui le policier avait fait connaissance à l’intérieur du bistrot. La prétendue victime avait couru en pleurs vers son ami en criant qu’il venait de subir une agression sexuelle. Les deux jeunes hommes avaient alors roué le policier de coups avant de lui voler son portefeuille.

Mardi, le tribunal correctionnel de Dinant a estimé que la relation sexuelle qui a eu lieu entre les deux intéressés était consentie. Il a par ailleurs accordé la suspension du prononcé au jeune homme de 17 ans pour les coups portés.