Qatar, sa puissance et sa gloire

Plongée dans les coulisses de la scène internationale pour décrypter les ressorts de la construction d’une puissance à l’heure de l’argent-roi. Yami 2

Premier volet ce soir d’un documentaire rare qui nous plonge dans l’univers déroutant, fascinant et complexe du Qatar.

Le PSG, Harrods, Al Jazeera, la Bourse de Londres, les Frères musulmans, le Mondial de foot 2022. Tous ont un dénominateur commun: le Qatar. Aucun pays au monde n’a connu un enrichissement aussi fulgurant.

Comment l’ancien émir Hamad ben Khalifa al-Thani et son cousin Hamad ben Jassem ben Jaber al-Thani (dit HBJ) sont-ils parvenus à faire de cette «terre oubliée des dieux» un acteur incontournable de la scène internationale?

De la seconde guerre du Golfe, en 1991, à la crise financière de 2008, le premier volet diffusé ce soir explore les ressorts d’une réussite économique et diplomatique fulgurante. Décortiquant l’ambition du Qatar à asseoir son hégémonie sur le monde sunnite, montrant comment l’effondrement des marchés va rebattre les cartes, lui permettant de «pénétrer le poumon de la finance internationale: les banques». Décryptant les mobiles de l’adoubement sarkozyste.

Ce documentaire en deux volets manque un peu de rythme. Mais c’est l’un des rares films à s’être risqué en terrain si miné. Qatar vaut par sa capacité à rendre lisible l’entrelacs complexe des enjeux, par quelques archives exceptionnelles et l’interview du prêcheur islamiste Youssef al-Qardaoui.

France 5, 20.35