«En France, les radars sont aux endroits les moins dangereux, là où ils assurent une rentrée d’argent», clame Yves Wagner.