Communautaire

La vente de l’école francophone démarre à Fourons

Le sénateur-bourgmestre N-VA de Fourons en avait évoqué plusieurs fois l’hypothèse: le conseil communal, jeudi, approuvera la vente de l’immeuble qui abrite l’école francophone.

La délibération prévoit «de contacter le locataire actuel, afin de voir s’il est prêt à négocier l’achat du bâtiment au prix fixé»: 650 000 euros, nécessaires aux finances communales dans un contexte difficile.

L’ASBL du Centre culturel et sportif de Fourons ne dispose pas de tels moyens financiers. «Mais vous avez été assurés du soutien de partis francophones» avait jeté, le mois dernier, Huub Broers aux conseillers d’opposition.

Faute d’accord culturel avec la Flandre, la Fédération Wallonie-Bruxelles ne peut toutefois intervenir, ni à Fourons, ni ailleurs. Le cabinet du ministre communautaire des Bâtiments scolaires, Jean-Marc Nollet (Écolo), est «saisi du problème» et se dit «en train d’examiner les pistes de solution». L’enjeu local est crucial. Le défi lancé par la majorité Voerbelangen de Fourons est aussi symbolique.