Hier matin, l’audience avait en fait commencé par le prononcé d’un arrêt, autorisant qu’une question soit posée au jury quant à l’incapacité permanente éventuelle dont souffrirait Francis S. Ce quadragénaire a été attaqué la nuit du 25 au 26 septembre 2010, alors qu’il officiait à l’hôtel de la Basse-Sambre, l’ancien hôtel Baladin de Montignies-sur-Sambre. L’avocate du plaignant, Me Emeline Hannier, était déjà intervenue à plusieurs reprises pendant le procès pour énumérer le nombre de traumatismes dont son client présente encore aujourd’hui de lourdes séquelles.