BASKET-BALL - NBA

Le All Star Game de tous les records

Le All Star Game de tous les records

Kyrie Irving a fait le show et l’Est a battu l’Ouest lors du All Star Game. AFP

L’Est s’est imposé 163-155 face à l’Ouest. Jamais on n’avait marqué autant de points lors de show annuel.

La sélection de la Conférence Est de NBA a remporté le All Star Game en s’imposant dans la nuit belge de dimanche à lundi à celle de l’Ouest 163 à 155, le score le plus élevé du palmarès de ce rendez-vous annuel de l’élite du basket nord-américain.

Le «match de toutes les étoiles» s’est disputé devant près de 15 000 spectateurs à la Nouvelle-Orléans. Pour voir Kevin Durant (Oklahoma City) et Blake Griffin (Los Angeles Clippers), pourtant auteurs de 38 points chacun, s’incliner face aux 31 points, 14 passes, 5 rebonds de Kyrie Irving (Cleveland), et aux 30 points de Carmelo Anthony (New York Knicks) de la sélection Est de Lebron James (Miami, 22 points).

Irving, 21 ans seulement, a été élu MVP (meilleur joueur du match). Il a forcé la décision dans le dernier quart-temps en inscrivant 15 points synonymes de remontée victorieuse pour les siens, dont le retard avait atteint jusqu’à 18 points (123-105) dans le troisième.

Au final, ce All Star Game a permis d’établir de nouveaux records, dont les Américains sont si friands: jamais le score total n’avait été aussi élevé, 318 points, et jamais le vainqueur n’avait marqué autant de points, 165. Griffin, bien que battu, a marqué le plus grand nombre de paniers (19), des dunks pour la plupart. Et aucun joueur n’avait jusqu’alors marqué 8 fois à 3 points comme Anthony.

Il n’y manquait finalement que Kobe Bryant, meilleur marqueur de la saison en cours, insuffisamment remis d’une blessure au genou et qui a suivi les débats sur le banc, remplacé par James Harden (Houston) dans le 5 de départ.