CYCLISME - Tour d’Oman

Gilbert : « Je veux me tester »

Gilbert : « Je veux me tester »

Gilbert se donnera à fond dans l’étape reine du Tour d’Oman, samedi. Belga

Après le Tour du Qatar sur lequel il s’est rassuré, il va travailler son explosivité sur l’épreuve du Sultanat d’Oman en vue de San Remo.

Du Moyen-Orient, où il a repris la compétition la semaine passée, au Qatar, Philippe Gilbert a répété que Milan-San Remo constituait son premier grand objectif de la saison. «Je veux gagner cette course et si je dois choisir entre une victoire à la Primavera et un deuxième succès à Liège-Bastogne-Liège, je choisis l’épreuve italienne», a-t-il déclaré. «J’ai toujours aimé cette course, et je ne vais pas me plaindre que le parcours a été endurci avec l’introduction d’une nouvelle côte.»

Soit la fameuse ascension de Pompeiana. Mais il y a du nouveau: les autorités locales ont émis un avis négatif concernant cette côte, et surtout sa descente, jugée trop dangereuse. Elle ne devrait donc plus faire partie du parcours de ce Monument! Soit une mauvaise nouvelle pour Philippe Gilbert, qui devra donc y faire la différence ailleurs, dans les Capi, dont le fameux Poggio. Pour y être au top, l’ancien champion du monde continue de travailler sa condition. Et sur le Tour d’Oman qui débute ce mardi, il va pouvoir bosser son explosivité dans les côtes.

«Comme nous aurons des leaders pour le classement final (NDLR: Van Garderen et Peter Velits), je travaillerai pour eux. Mais dans l’étape reine, celle de la Montagne Verte (samedi), je ferai l’ascension à fond, pour voir où j’en suis.» Il a cependant été satisfait de ses premiers jours de courses, au Qatar.

«Je savais que j’avais fait un bon hiver et cela s’est confirmé: ma huitième place, au chrono, sur un parcours qui n’était pas pour moi, le prouve. Car un contre-la-montre ne ment pas. Maintenant, la condition va aller crescendo en enchaînant les entraînements, le repos et les courses. C’est mieux que l’an passé, quand je devais courir après la forme, parce que j’avais du retard.»

Sur ce Tour d’Oman, il va côtoyer Tom Boonen ou encore Jurgen Van Den Broeck, qui a ajouté à son programme cette épreuve par laquelle passent la plupart des candidats au Tour de France. Dont Chris Froome. Qui avait d’ailleurs remporté le Tour d’Oman, l’an passé.

Les étapes: mardi: As Suwayq Castle – Naseem Garden, 164,5 km; mercredi 19 février: Al Bustan – Quriyat, 139 km; jeudi 20 février: Bank Muscat – Al Bustan, 145 km; vendredi 21 février: Wadi Al Abiyad – Ministry of Housing, 173 km; samedi 22 février: BibBid – Jabal Al Akhdhar (Green Mountain), 147,5 km; dimanche 23 février: As Sifah – Matrah Corniche, 146,5 km.