article abonné offert

Saint-Léger 2 - Sart 0

Deux buts synonymes d’espoir

Il reste un petit espoir et Saint-Léger, boosté par les buts d’Agostini et Koenig, qui ont laissé entrouverte une porte qui aurait pu se fermer définitivement à huit matches du clap final, ne s’avouera pas vaincu tant que les chiffres ne seront pas définitifs. «Personnellement, c’est une petite cerise sur mon gâteau, commente Agostini. Je n’ai joué qu’un match dans son entièreté, à Gouvy, la semaine dernière. Habituellement, j’intègre le jeu en seconde période. Et je dois avouer que je ne m’attendais pas à jouer autant cette saison.» Une réflexion qui vient après une formation à Meix-le-Tige et une année d’entraînement avec les jeunes de Virton. «Après mes quelques rentrées, il est logique que je reste à Saint-Léger la saison prochaine», confie-t-il.