En débarquant dans la bulle rullote, le coach de Saint-Hubert ne débordait pas de confiance. Et pourtant après avoir perdu à Bastogne, ses gars se sont imposés de plus de cinq points à Rulles, pour reconquérir cette première place, qu’ils occupent désormais seuls. «Je n’en menais pas large en partant de chez moi, je dois bien l’avouer, reconnaît Jean-Luc Godbille. Je ne comprendrai jamais mes joueurs (rires). En fin de match, je les ai félicités et je les ai remerciés. C’est rare quand je dis “merci”».