Le triomphe du roi Stromae

Avec ses trois trophées en poche, Stromae a enflammé la scène du Zénith de Paris en chantant deux titres. AFP

Grand favori de la soirée, Stromaea triomphé aux 29es Victoires de la musique, en raflant trois trophées.

Vendredi soir, Stromae, a empoché trois trophées lors des 29e Victoires de la musique. Sacré artiste masculin de l’année, il remporte aussi l’album de chansons pour Racine carrée et celle du meilleur clip avec Formidable. Seule la Victoire de la chanson originale de l’année, décernée par public, lui a échappé. Elle a été remportée par Johnny Hallyday pour 20 ans.

«Je prends toutes ces victoires comme de formidables reconnaissances par les pairs, les pros, les moins pros et le public. Voir autant d’engouement, je ne peux que remercier. On ne fait pas de la musique pour le succès. Si le succès arrive, tant mieux!», a-t-il déclaré à la presse.

Autre Belge à l’honneur: Salvatore Adamo a reçu une Victoire d’honneur pour ses 50 ans de carrière. «Cette Victoire est un gage d’affection extraordinaire, a-t-il confié. La Belgique m’a mis sur les rails et m’a confié à la France. Mes chansons continuent de vivre parmi les jeunes générations. C’est ce qui peut arriver de mieux à une chanson. Je suis ce soir simplement reconnaissant.»

Daft Punk, grands absents

Avant même son couronnement aux Victoires, Stromae avait déjà été fait roi par le public. Son 2e album Racine Carrée s’est écoulé à 1,5 million d’exemplaires, laissant Daft Punk, grands absents de la soirée à laquelle ils ont refusé de participer, loin derrière.

L’autre grande gagnante de la soirée a été Vanessa Paradis. Sacrée artiste féminine de l’année pour la 3e fois de sa carrière (1990 et 2008), la chanteuse de 41 ans est la seule artiste féminine à avoir remporté aussi souvent ce trophée. Seul Alain Bashung l’a remporté à trois reprises. «Trois victoires comme Bashung, c’est impressionnant… Je n’aurais pas pu faire autrement que partager cette scène avec Benjamin Biolay. C’est lui qui a fait ce disque. Il a écrit la moitié des chansons. Il fallait partager cette Victoire avec lui. On va la couper en deux!», a-t-elle déclaré.

Longtemps boudés par la France, les Versaillais de Phoenix ont empoché la Victoire de l’album rock pour Bankrupt!, eux qui n’avaient jamais remporté de Victoire alors qu’en 2010, il avait raflé le Grammy du meilleur album alternatif aux États-Unis pour Wolfgang Amadeus Phoenix.

Parmi les jeunes artistes récompensés au cours de la soirée, La Femme a remporté la Victoire de l’album révélation, Woodkid la révélation scène, Kavinsky l’album de musiques électroniques, 1995 l’album de musique urbaines.

Grands succès publics ou critiques de l’année, Étienne Daho, Christophe Maé, Zaz, Maître Gims sont repartis bredouilles, tout comme Bertrand Cantat, qui n’avait pas fait le déplacement au Zénith de Paris.F.G. avec AFP