Wavre à la rescousse des batraciens

(Photo d'illustration) - Les grenouilles, crapauds, salamandres et tritons jouent un rôle crucial pour garantir la biodiversité dans les milieux humides de nos régions. Reporters / WEISS / SUNSET

Du 15 février au 30 avril, la Ville de Wavre va renforcer les zones de sécurisation des sites de la commune dédiés à la protection des batraciens lors de leur migration annuelle. L’objectif de l’élargissement du périmètre de sûreté est d’assurer la survie de ces espèces de plus en plus menacées.

Les grenouilles, crapauds, salamandres et tritons jouent un rôle crucial pour garantir la biodiversité dans les milieux humides de nos régions. Pourtant, depuis quelques années, ces espèces souffrent d’une diminution de la superficie de leur habitat et de leurs ressources alimentaires.

Durant leur période de migration, certaines nuits entre fin février et fin avril, elles sont aussi victimes du trafic routier. Plus de 50% des espèces sont ainsi menacées ou en voie d’extinction.

Le service Environnement de la Ville de Wavre a décidé de déployer une zone de protection leur étant consacrée afin de préserver leur existence et leur permettre de se reproduire sans danger. Du 15 février au 30 avril, une signalisation d’avertissement sera installée à l’entrée des zones concernées.

Sur le terrain, il y aura quatre panneaux « Batraciens » et « 30 km/h » implantés sur la rue du Manil, l’avenue du Champs de Courses, la rue Joseph Deschamps et la ruelle Al’ Buse. 

Par ailleurs, une équipe de bénévoles sera sur le terrain pour faciliter la traversée des chaussées et protéger la migration des amphibiens. Le service Environnement encourage également les citoyens ayant connaissance ou observant des lieux de migration de ces espèces au travers de voiries à le signaler par mail (environnement@wavre.be), GSM (0470/800.850) ou téléphone (010/230.455)