Jacques Borlée en référé contre la LBFA

BelgaDirect

(Belga) La querelle entre Jacques Borlée et la Ligue francophone d'athlétisme (LBFA), qui dure depuis un certain temps déjà, connaît un nouveau rebondissement. Après avoir décrié l'année dernière l'amateurisme de la LBFA, Borlée a annoncé la semaine dernière dans Le Soir que la LBFA voulait le démettre de son poste de coach du 4x400 m. Du coup, Borlée a assigné la LBFA en référé.

Via son manager, Ludwig De Clercq, Jacques Borlée a expliqué les raisons de son action en justice: "Malgré la médiation mise en place par le ministre des Sports André Antoine, malgré toutes les tentatives de l'Adeps, la LBFA refuse de payer la rémunération d'entraîneur de Jacques Borlée pour toute l'année 2013. Cette rémunération est pourtant prévue par la Communauté française et entièrement financée par elle. La LBFA utilise ainsi le pouvoir que lui donne l'argent public pour tenter d'imposer à Jacques Borlée une convention qui lui interdit d'entraîner quiconque d'autre. Le président de la LBFA Thomas Lefèbvre a reconnu dans le Soir du 7 février 2014 que le Comité directeur a pris la décision le 23 novembre 2013 d'exclure Jacques Borlée, qui n'a même pas été entendu. Thomas Lefèbvre a aussi déclaré que 'Si les enfants Borlée ne veulent courir sur 4x400 m qu'à la seule condition que leur père en soit le coach, il faut bien réfléchir...' Pour mettre fin à la voie de fait de la LBFA, une procédure en référé est donc introduite devant le Tribunal de première instance de Bruxelles. Tant Jacques Borlée que ses fils regrettent de devoir en arriver à une telle extrémité, alors qu'ils attendent de leur fédération l'assistance indispensable aux meilleures performances, dans un climat serein et stimulant." (Belga)