FOOTBALL

Un choc wallon cent fois disproportionné

Un choc wallon cent fois disproportionné

Mujangi Bia, l’ancien Carolo, va-t-il prendre le dessus avec les Rouches face à Martos et les Zèbres? Belga

Pour sa 100e , le «choc» wallon a rarement paru aussi disproportionné. Cela pourrait être le piège pour le Standard.

 

Arbitre: M. Verbist.

CHARLEROI: Mandanda, François, Dewaest, Martos, Satli, Marcq, Ederson, Saglik, Kebano, Tainmont, Ghilas. Crimi, Faidherbe, Willems, Marinos, Kumedor, Galvez Lopez, Thiaré, Rossini, Fauré.

Absents: Houdret et N’Ganga (revalidation), NDongala, Vervoort et Daf (non repris).

STANDARD: Kawashima; Stam, Arslanagic, Ciman, Van Damme; Mujangi Bia, Vainqueur, de Sart, Mpoku; Batshuayi, Ezekiel. Hubert, Kanu, Ben Haim, Bulot, Carcela, Buyens, De Camargo.

Absents: Opare (cuisse), Ono (genou), Cisse (choix).

Menacés de suspension: Ezekiel, Batshuayi.

Charleroi a perdu ses trois derniers matches et le Standard reste sur cinq succès de rang. Le 100e «choc» wallon risque-t-il de tourner court? Sur la forme du moment et les forces en présence, oui. Si Ciman et ses équipiers le prennent à la légère tandis que les Zèbres se subliment, non.

Après tout, Charleroi avait su forcer le Standard au partage (2-2) à l’aller. Mais les Rouches sortaient alors d’une défaite, la seule jusqu’ici en championnat, à Zulte-Waregem, et étaient au cœur d’une période noire, la seule aussi cette saison. Ils étaient encore occupés par la Ligue Europa, enfin.

Le décor liégeois a donc bien changé, et tout va dans le bon sens. Seule la suffisance pourrait faire trébucher le groupe de Guy Luzon, qui a répété hier, et qui le répétera encore, «qu’on ne s’intéresse pas à ce qu’on dit de nous». Inutile de préciser que l’entraîneur a écarté tout commentaire relatif au titre. Quant à la réception de Charleroi, mi-octobre, il assurait: «Il y a eu tellement de matches depuis lors que je ne m’en préoccupe pas…»

Des matches, et des changements surtout. Les ex-Carolos Pollet, Kaya et Milicevic avaient animé le partage de Sclessin. Qui prendra le relais ce soir? Avant d’animer son front offensif, Charleroi cherchera surtout à ne pas être mis sous pression. Et plus il tiendra, plus il aura une chance de gratter un point à son meilleur «ennemi». Un partage pour la 100e ? Charleroi serait d’accord, le Standard moins…

 

Pro League