Cœur

Reporters

On vous parle d’amour. On vous met des cœurs rouges. On vous plante des chandelles. Électeurs et électrices, vous êtes les heureux Valentin et Valentine du 25 mai prochain. Ils vous feront des promesses, ils tenteront de (vous faire) rêver, et d’emporter votre cœur..

Mais avant, voici le temps des parades amoureuses et des histoires de cœurs en tous genres. Anne Delvaux a déposé son cœur meurtri sur la table. L’amour-propre bafoué de la députée européenne du cdH, qui ne le sera plus, a donné lieu à un mélodrame consternant. Pendant ce temps, on n’entendait pas les murmures d’une affaire «à la Lizin» qui toucherait Joëlle Milquet. Selon les informations du «Vif», la vice-Première cdH a engagé de nouveaux collaborateurs sur le compte de son cabinet à des fins de campagne électorale à Bruxelles. Haut les cœursLe cœur, au sens propre, de Bart De Wever est mal en point. Ce dernier est aux urgences, pour la seconde fois depuis novembre. Coup au cœur de la campagne. Chacun y va de sa petite analyse hypothétique sur l’influence du bulletin de santé du patron de la N-VA sur le scrutin.

On conclura rapidement qu’à ce stade, même à moitié mort, De Wever en ressortirait en héros, plus sanctifié que jamais. Et, de toute façon, l’état (défaillant ou performant) du cœur de Bart De Wever ne fera pas battre celui de la Belgique. Car entre la NV-A et l’électeur de Flandre, c’est une histoire d’amour, une affaire de cœur que les raisons d’État ignorent.

Elio Di Rupo, lui, arborait ce vendredi des boutons de manchette en forme de petits cœurs rouges, d’un genre plus plastique que chic. On espère que cela a fait battre le cœur de l’électrice montoise.