«Braine, c’est un gros bateau avec plusieurs ponts dont la tête de proue est l’équipe dames de D1.» Et son commandant de bord veut poursuivre son ascension en veillant à créer des synergies entre les équipes féminines et masculines. «Il faut renforcer la cohésion dans le club, note Jacques Platieau. Nous visons l’Euroleague dans les cinq ans pour l’équipe féminine, mais nous avons également l’ambition à terme de faire monter une équipe messieurs en division 3, voire en division 2. Nous voulons aussi arriver à ce que notre école des jeunes soit l’une des plus réputées de Belgique.»