JOBAT

Coûteuse, la mauvaise hygiène au bureau

Coûteuse, la mauvaise hygiène au bureau

2,8 milliards€: le coûten 2013 du manque d’hygiène au bureau. FotolEdhar - Fotolia

Le manque d’hygiène au bureau aurait coûté à l’économie belge quelque 2,8 milliards d’euros en 2013.

Une bonne hygiène est nécessaire sur les lieux de travail pour assurer le bien-être des travailleurs, et limiter les absences pour cause de maladie. Elle concerne différents aspects: les équipements sociaux (sanitaires, réfectoires), l’atmosphère et l’ambiance (dimension des lieux, ventilation, température, bruit, l’éclairage), l’équipement (vêtements de travail). Et au-delà du bien-être des travailleurs, cette question d’hygiène a également un impact sur l’économie.

130 € contre une meilleure hygiène

À ce sujet, une enquête sur les habitudes en matière d’hygiène sur le lieu de travail a été réalisée par le bureau d’étude de marché Opinion Matters en septembre et octobre 2013. Elle révèle que 35% du personnel administratif belge se sent plus satisfait au travail si l’hygiène au bureau est améliorée. En moyenne, les répondants ont même signalé vouloir consacrer 130 euros par an de leur salaire pour veiller à une amélioration de l’hygiène. Beaucoup de collaborateurs sont aussi prêts à apporter leur pierre à l’édifice. Ainsi, 38% des répondants trouvent qu’ils ont la responsabilité de maintenir leur lieu de travail dans le meilleur état d’hygiène possible.

Le public, la santé et les finances principalement

Par ailleurs, le manque d’hygiène au bureau aurait coûté à l’économie belge près de 2,8 milliards d’euros l’an dernier. Cela représente 1 000 euros par collaborateur. Le secteur public, la santé et le secteur financier sont les plus touchés, avec un total de 1,6 milliard. C’est ce qu’a révélé une analyse du Centre for Economic and Business Research (CEBR) à la demande d’Initial (prestataire de services dans le domaine de l’hygiène sanitaire) sur base d’informations tirées d’enquêtes publiées précédemment sur l’hygiène dans les environnements de bureaux.

Impact sur le PIB

«Le rapport montre que l’économie belge a subi une baisse considérable de son Produit Intérieur Brut l’année passée en raison de la mauvaise hygiène», précise Daniel Solomon, économiste pour le Centre for Economics and Business Research. «Pour beaucoup d’entreprises, le personnel représente un investissement considérable et si vous ne créez pas un environnement de travail sain, vous faites défaut non seulement à vos collaborateurs mais également à votre entreprise. Les employeurs jouent donc un rôle important en offrant des installations hygiéniques de bonne qualité au bureau.»

Le rôle des employés

Arjan Gundlach, Marketing Director Benelux chez Initial, explique: «Les travailleurs doivent bien comprendre également leur propre rôle dans tout cela. L’enquête a fait ressortir quelques habitudes hygiéniques effrayantes en Belgique. Ainsi, 1 employé administratif sur 5 (18,5%) utilise son téléphone portable aux toilettes pour surfer sur Internet et plus d’un tiers (38,7%) des répondants belges avouent ne pas toujours se laver les mains après avoir été aux toilettes. Ce type de comportement augmente le risque que des bactéries se propagent au sein du personnel.»