Jo de Sotchi -

Accident, avion raté, médailles suisses : un vendredi mouvementé à Sotchi

Accident, avion raté, médailles suisses : un vendredi mouvementé à Sotchi

(illustration) Belga

Place au traditionnel résumé de la journée des JO Sotchi.

Fait du jour

Neureuther rate son avion et sa Saint-Valentin. L’Allemand, prétendant au podium du slalom des jeux Olympiques 2014, a connu une journée de vendredi très mouvementé. Alors qu’il devait prendre l’avion pour Sotchi très tôt dans la matinée, il a été victime d’un accident de la circulation sur l’autoroute le menant de Garmisch-Partenkirchen, sa résidence, à l’aéroport de Munich.

Plus de peur que de mal pour le vice-champion du monde 2013 de slalom, mais beaucoup de tracas. A cause de la neige sur la chaussée, il a percuté la glissière de sécurité. Sa petite amie, la biathlète Miriam Gössner, forfait à Sotchi en raison d’une blessure au dos et «cover girl » du dernier numéro de l’édition allemande de Playboy, a appelé la police, mais Neureuther n’a pas attendu l’arrivée des policiers comme l’exige le code de la route allemand et pourrait être poursuivi pour «délit de fuite ».

C’est peut-être le cadet de ses soucis: les examens pratiqués par le très réputé Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt ont révélé que le fils de Rosi Mittermaier et de Christian Neureuther avait subi un coup du lapin dans le choc. Une bonne nouvelle toutefois pour finir la journée: Neureuther prendra finalement l’avion pour Sotchi samedi.

Chiffre du jour

2, soit le nombre de médailles d’or de la Suisse lors de la journée de vendredi avec Dario Cologna (ski de fond/15 km) et Sandro Viletta (super-combiné/ski alpin). La Suisse totalise six médailles donc cinq en or. A cela est venu s’ajouter vendredi la médaille d’argent de la biathlète Selina Gasparin sur le 15 km.

A signaler que le canton suisse des Grisons, le moins peuplé (193.000 habitants) et le plus oriental des cantons helvétiques aux confins de l’Autriche et de l’Italie, dont sont originaires Cologna, Viletta et Gasparin, est responsable de trois titres. Les trois médaillés parlent le romanche, comme seulement 60.000 personnes en Suisse. «C’est vraiment une journée spéciale pour la langue romanche, on vient d’une petite zone qui représente 0,5% de la population suisse, qui parle romanche. C’est en quelque sorte notre langue secrète », a réagi Gasparin.

Phrase du jour

«On n’a pas le droit de n’être pas reconnaissant pour une médaille d’argent ou de bronze. Je pourrais en ce moment être à l’hôpital, je pourrais être en train de ramasser des déchets à Calcutta ou mourir de faim en Afrique. »

Ivica Kostelic est passé à 34/100e de la médaille d’or en super-combiné. Le Suisse Sandro Viletta a empêché le sacre du Croate, qui n’a pu ramener, pour la quatrième fois, que l’argent après ses deuxièmes places en slalom (2010) et super-combinés (2006 et 2010).

Tweet du jour

«Is there ANYONE out there generous enough to be my Valentine? # sochiproblems » («Est-ce QUELQU’UN ici est assez généreux pour être ma Valentine? ») Depuis sa médaille de bronze la veille en ski slopestyle, l’Américain Nick Goepper (@NickGoepper), 19 ans, s’ennuie ferme à Sotchi.

Le skieur de l’Indiana est prêt à tout pour ne pas passer la Saint-Valentin tout seul. Une heure avant ce tweet, il avait déjà tenté sa chance en russe phonétique, sans un très grand succès («+ Ya hah-chi loob vee + I’m looking for love- in Russian », «+ Ya hah-chi loob vee + Je cherche l’amour — en russe »)