football -

Les deux «erreurs» que Luis Suarez accepte d’admettre

Les deux «erreurs» que Luis Suarez accepte d’admettre

Luis Suarez reconnaît deux erreurs, ses deux morsures à des adversaires. AFP

La sulfureuse star uruguayenne de Liverpool est revenue sur ses déboires passés.

Pour la première fois depuis bien longtemps, Luis Suarez fait surtout parler de lui pour ses performances sur le terrain. Meilleur buteur de Premier League avec 23 buts, l’attaquant uruguayen contribue à la bonne saison de Liverpool, 4e à 4 points du leader.

De quoi relisser l’image de celui qui s’était révélé au grand public lors de la Coupe du monde 2010 au cours de laquelle il avait privé, de la main, un but décisif pour le Ghana en quarts de finale. Dans une interview à la radio uruguayenne Sport890 AM, dont le Metro britanique fait écho, Suarez a accepté de revenir sur quelques-unes de ses frasques. Il en regrette principalement deux.

«Je n’ai commis que deux erreurs dans ma carrière. Ma première s’est produite quand je jouais à l’Ajax et que j’ai mordu un adversaire (NDLR: Ottman Bakkal du PSV). Ma seconde était lorsque j’ai mordu Ivanovic de Chelsea» au printemps dernier, geste qui lui a valu dix matches de suspension.


Et donc pas ses propos prétendus racistes à l’encontre du Français Patrice Evra (Manchester United) pour lesquels il a été suspendu 8 matches? «Dans l’affaire avec Evra, tout est faux. J’ai été accusé sans preuve, mais cela appartient au passé. J’étais triste à ce moment-là, mais je suis heureux aujourd’hui. J’ai grandi et je pense aux conséquences avant d’agir.» Attention que quand on chasse le naturel, il revient parfois au galop...