BRUXELLES

Pour sa Saint-Valentrain, Ecolo plaide pour le REB

Pour sa Saint-Valentrain, Ecolo plaide pour le REB

Les verts poussent pour le REB, qu'il juge la solution "existante" pour pallier les retards du RER. EdA - Julien RENSONNET

Une septantaine de mandataires et de militants écologistes se sont rendus ce vendredi matin dans 18 gares bruxelloises pour remercier à leur façon les navetteurs de choisir le rail dans leurs déplacements.

L’opération est lancée à un peu plus de trois mois des élections, mais elle n’est pas la première du genre menée par les écologistes francophones.

C’était l’occasion aussi d’expliquer que la pollution, la perte de temps et le stress liés aux embouteillages, l’enjeu du climat et le coût de l’énergie rendent indispensable l’investissement et le développement des transports publics tant en Wallonie qu’à Bruxelles.

+ VIDEO | On visite le REB, «solution existante à la congestion bruxelloise»

Sur l’ensemble de la Région bruxelloise, militants, ministres, mandataires et têtes de liste se sont mobilisés à la sortie des gares avec une proposition phare: la mise en place d’un Réseau express bruxellois (REB) en utilisant davantage les gares bruxelloises parfois inutilisées pour compléter l’offre de transport en commun à l’intérieur de la Région bruxelloise.

Ecolo défend la mise en route d’un REB, complémentaire au RER régional, en deux phases dont la première ne nécessite pas un euro d’investissement. Le REB n’est pas une alternative au RER ou une solution «en attendant» le RER.