ROYAUME-UNI

Abandon des charges de viol contre Loïc Rémy

Abandon des charges de viol contre Loïc Rémy

La justice anglaise a abandonné les charges contre Loïc Rémy, l’attaquant de Newcastle accusé d’avoir participé au viol d’une femme en mai dernier lorsqu’il évoluait encore à QPR, a-t-on appris ce vendredi de source policière.

«Le 13 février, en accord avec les services du procureur, les trois hommes arrêtés brièvement à Fulham le 15 mai ont été informés qu’aucune action ne serait engagée contre eux», a indiqué vendredi Scotland Yard sans citer le nom de l’attaquant de l’équipe de France.

L’attaquant des Queens Park Rangers, qui l’ont prêté cette saison à Newcastle après leur relégation, avait été arrêté à l’époque et placé en garde à vue par la police londonienne, qui le soupçonnait du viol d’une femme de 34 ans perpétré avec deux autres hommes.

Depuis le début de l’affaire, le joueur, par l’intermédiaire de ses avocats, a nié les faits dont il était accusé.

«Les policiers de Sapphire (l’unité des crimes sexuels, ndlr) ont enquêté sur une accusation de viol qui s’est produit le 6 mai dans l’ouest de Londres. La victime de 34 ans avait porté plainte le 7 et affirmait avoir été violée par trois hommes. Le matin du 15 mai, les trois hommes âgés de 26, 23 et 22 ans soupçonnés du viol ont été arrêtés à Fulham. Ils ont été détenus dans un poste de police de l’ouest de Londres pour permettre à l’enquête d’avancer», a poursuivi la police anglaise.

Loïc Rémy, 26 ans, avait rejoint en janvier 2013 les Queens Park Rangers en provenance de l’Olympique de Marseille.