Italie Le Premier ministre italien Enrico Letta a annoncé jeudi sa démission sous la pression du chef de son parti, le bouillant Matteo Renzi, qui lui devrait lui succéder à la tête du gouvernement.

M. Letta a annoncé cette décision quelques minutes à peine après un vote de la direction de sa formation de centre-gauche, le Parti démocrate (PD), réclamant un changement de gouvernement. Cette motion proposée par M. Renzi a été approuvée à une très large majorité de 136 voix (sur un peu plus de 150).

M. Renzi, maire de Florence de 39 ans, a rendu hommage à Enrico Letta «pour l’important travail accompli» et s’est défendu de vouloir «faire le procès» de son prédécesseur. Mais il a jugé nécessaire et urgent de «changer d’horizon et de rythme».

Un nouveau gouvernement pourrait peut-être se présenter déjà mardi prochain devant le parlement pour obtenir le vote de confiance.