AUTOMOBILISME

«Legend Boucles de Spa» : un sacerdoce

«Legend Boucles de Spa» : un sacerdoce

Vainqueur l’an dernier, François Duval remet ça en Escort (mais une autre). Chouette…

C’est la grande fêtedes amoureux… cette fin de semaine, y compris ceux qui adorent belles autos, grands nomset grands travers.

Quand on aime, on ne compte pas… les engagés, car l’édition 2014 des «Boucles» qui se profile ce samedi, «a attiré 10 à 15% d’inscrits en moins qu’en 2013, regrette l’organisateur… historique (forcément) de ces Legend, épreuve de régularité que le monde nous envie. Ce n’est pas une catastrophe car il restait plus de 230 autos attendues aux contrôles ces jeudi et vendredi, et la qualité du plateau garde très fière allure». Avec notamment, François Duval – tenant du titre et favori –, Bruno Thiry, Fred Bouvy, Bernard Munster, Grégoire de Mevius, Pascal Gaban, les Martin père et fils (Maxime et son papa Jean-Michel s’échangeant le volant!), Jean-Pierre Van de Wauwer, le duo Yves Matton/Daniel Elena, un couple inédit Alister Mcrae/St. Prévot ou encore la présence du pistard Franck Montagny (F1 et endurance) dont ce sera la 1re expérience en rallye.

Quand on aime, on ne compte pas… les catégories et on en crée même! Jusqu’ici épreuve à deux «têtes» avec ses Legend et Classic, l’édition 2014 innove avec une catégorie «Démo» réservée aux GrB et GrA non WRC, ce qui nous permettra de revoir des… légendes comme la Peugeot 205 T16, l’Audi Quattro, une Metro 6R4 avec Marc Duez au volant (comme au bon vieux temps…), une Toyota Celica ex-TTE, etc. Pas de chronos et un parcours réduit pour ces belles, mais spectacle et nostalgie garantis.

Quand on aime, on ne compte pas… ses efforts et les organisateurs ont redoublé d’énergie pour garder l’épreuve attractive. «On a ainsi relevé de 50 à 60 km/h la moyenne imposée en Classic, catégorie qui va ainsi devenir plus sportive», espère P. Delettre. C’est déjà un succès. «Nous avons aussi multiplié les efforts pour garantir la sécurité de tous. C’est capital et il y va de la survie de l’épreuve. On espère l’aide de chacun».

Autre innovation enfin: une Power Stage en fin de parcours, avec pénalités doublées qui pourraient redistribuer les cartes. Suspense en vue.

Quand on aime, on ne compte pas… ses kilomètres (ni les années) car pour la première fois depuis 31 ans (et un millésime 1983 très enneigé et gagné par Marc Duez en Audi), les Boucles de Spa émigreront le temps de quelques secteurs chronos (dits RT) à Bastogne où les autos envahiront un moment (et pacifiquement) le centre-ville. 70 ans après une autre Bataille des Ardennes, et à quelques semaines de l’ouverture d’un lieu de mémoire consacré à la Seconde Guerre mondiale (22 mars), 2014 sera décidément historique à plus d’un titre là-bas…

Quand on aime, on ne compte pas ses sous. «Et c’est un vrai problème, expose Pierre Delettre. Qui explique en partie la diminution du nombre des engagés en Legend. Le succès de la formule «historique» est tel qu’il y a une véritable course à l’armement. Du coup, les budgets de location ont explosé avec parfois des sommes folles, telles que 30 000€! C’est fou et totalement déraisonnable pour une coupe en chocolat. Les Boucles ne sont qu’une épreuve de régularité ne comptant pour aucun championnat…». Mais qui font rêver, autant leurs participants que leurs spectateurs…