TELEVISION

« The Good Wife », clap troisième

« The Good Wife », clap troisième

Entre cynisme, plaidoiries brillantes, conflits d’intérêts et petits arrangements entre amis, une troisième saison qui s’annonce riche. CBS

Alicia Florrick remet la toge pour une troisième saisonde «The Good Wife» qui promet d’être dense.

Dans la première saison de The Good Wife, on a fait la connaissance d’Alicia Florrick, épouse du procureur Florrick. Quand un scandale sexuel et une suspicion de corruption éclaboussent son mari, elle décide, malgré l’humiliation, les rumeurs et un mari en prison de reprendre son ancien métier d’avocate dans un très prestigieux cabinet de Chicago. Mais en 13 ans, les choses ont changé et Alicia doit batailler ferme pour se faire une place.

On a aimé dès la première saison ses personnages bien construits et toujours très borderline. Il y a le séducteur Will Gardner, le patron d’Alicia, son associée, la mystérieuse et charismatique Diane Lockhart, Kalinda, brillante enquêtrice à la vie personnelle un peu chahutée, Eli le cynique conseiller de son mari Peter et Cary, le jeune avocat aux dents très longues.

Dans la saison 2, Peter Florrick menait sa campagne pour sa réélection.

Et pour cette saison 3, ça commence fort: plutôt confiante, Alicia prend en charge la défense d’un étudiant musulman accusé d’avoir agressé un camarade juif lors d’une bagarre sur le campus. Alors que l’affaire semble facile à défendre, Alicia a la mauvaise surprise de se retrouver confrontée à Cary au tribunal. Celui-ci travaille toujours au bureau du procureur, qui n’est autre que Peter Florrick, son mari.

RTL TVI, 22.05