article abonné offert

CYCLISME

Aux côtés des grands leaders

Durant sa longue carrière, Olivier Kaisen a travaillé pour de nombreux grands leaders. Qui lui ont tous été reconnaissants pour son altruisme, son sens du collectif. Lesquels ont marqué Oli? «Il y a évidemment Philippe Gilbert qui est devenu un ami, répond-il. Je le connais depuis longtemps, on courrait ensemble chez les jeunes. Comme il était une année plus vieux que moi, je courrais… une année sur deux avec lui. Et une année sur deux avec son frère, Jérôme. Je me souviens que lors de ma première course chez les pros, en 2005, à l’Étoile de Bessèges, je ne connaissais personne. J’attendais, seul, sur la ligne de départ. Et Philippe est venu à mes côtés, me parler. Je n’oublierai jamais ça. Et puis on a été dans la même équipe, chez Silence-Lotto et Omega Pharma-Quick Step. Notamment lors de sa saison extraordinaire, en 2011. Avoir collaboré à quelques-unes de ses grandes victoires est un souvenir exceptionnel, comme lors de ses deux succès au Tour de Lombardie, notamment.»