«Tous les indicateurs sont au rouge pour Bruxelles», dit le député Destexhe. La région capitale risque un double dérapage: des revenus de l’IPP qui dévissent et un chômage et des allocations qui explosent. Avec un taux de chômage de 20% et un chômage de longue durée quatre fois supérieur à la Flandre, «la société bruxelloise est malade de sa pauvreté et de son chômage»

L’exode des classes moyennes hors de la capitale est également une bombe à retardement. Alors que l’écart en terme de revenu est relativement constant entre la Wallonie et la Flandre, celui des Bruxellois a perdu 10% depuis 2000. Alors qu’il était à 135% de la moyenne nationale en 1970, il n’était plus qu’à 80% en 2010. La chute des rentrées fiscales représente un véritable danger pour le futur de la Région si on ne favorise pas «l’émergence d’une véritable classe moyenne pour prendre le relais de celle qui continue» à quitter Bruxelles, conclut Destexhe.

Nos dernières videos