brabant wallon -

Différents projets pour prévenir les risques d’inondation à Tubize

Différents projets pour prévenir les risques d’inondation à Tubize

Des zones d’immersion temporaire pouraient retenir les eaux du Coeurcq et du Laudecq. BELGA

Régulièrement touchée par les inondations, la ville de Tubize teste des projets afin de prévenir les risques.

Depuis le mois de janvier, Tubize a mis à l’étude plusieurs projets destinés à prévenir les risques d’inondation sur le territoire de la commune. Certains d’entre eux seront mis en place dès cette année. Tubize est touchée depuis de nombreuses années par les inondations. La commune, située dans une cuvette, reçoit notamment les eaux de la Senne, du Hain et du Coeurcq.

«Depuis plus d’un an maintenant, nous travaillons en concertation avec les autorités communales, provinciales et régionales afin d’éviter de nouvelles catastrophes», explique Valérie Delbauve de l’Échevinat de la Lutte contre les inondations. «Si 2013 était l’année de la mise en route, 2014 sera l’année décisive au niveau des réalisations.»

Zones d’immersion temporaire

Un projet visant la création de deux zones d’immersion temporaire (ZIT), destiné à retenir les eaux du Coeurcq et du Laubecq, est notamment à l’étude sur le territoire de Tubize. «On espère pouvoir les mettre en service pour fin 2014 mais les démarches d’expropriation des terres agricoles prennent du temps», justifie Valérie Delbauve.

Ces deux zones d’immersion pourront soulager le centre-ville en cas de fortes précipitations. «Elles nous permettront de gagner 5 ou 6 heures. Le débit de la Senne sera plus lent et l’eau aura donc plus de temps pour s’écouler», explique l’échevine.

D’autres projets, concernant les réseaux d’égouttage et la maîtrise des coulées de boue, sont également à l’étude.

L’ensemble de ces actions sont collectionnées dans un Plan de prévention des risques d’inondations (PPRI), voté à l’unanimité en novembre dernier par le Conseil communal. Il faudra environ trois ans pour réaliser l’entièreté du plan et un budget d’environ 4 millions d’euros.

Quant à savoir si Tubize sera un jour débarrassée de ses inondations, Valérie Delbauve se veut lucide. «Malheureusement le risque zéro n’existe pas, notamment en raison de l’urbanisation accrue des abords des rivières mais aussi des changements climatiques.»

# Belga context ## Related picture(s) [BELGIUM WALLONIA FLOODS](http://m.belga.be?m=ckcealjc) View full context on [BelgaBox] ( http://m.belga.be?m=niccbmbp )

COR 931/FCH/