Rossignol

Le meurtrier de Yohan Marcq arrêté en Tchétchénie, 9 ans après!

Le meurtrier de Yohan Marcq arrêté en Tchétchénie, 9 ans après!

La mort de Yohan Marcq, 21 ans, en juin 2005, avait causé une vive émotion à Rossignol (Tintigny), où le jeune homme était bien connu. EdA

Incroyable mais vrai. Les autorités judiciaires et policières russes ont arrêté récemment en Tchétchénie Dichny Amagov, meurtrier présumé du jeune Yohan Marcq. Le jeune homme de 21 ans avait été poignardé mortellement à la fin d'un bal organisé à Rossignol (Tintigny) en juin 2005.

L'auteur des coups de couteau mortels, Amagov, habitant Arlon, avait disparu juste après les faits. Il avait rejoint clandestinement la Tchétchénie, province de la Russie. Pendant plusieurs années, on l'avait cru décédé sur base d'un certificat de décès, mais qui s'était avéré faux par la suite.

Tout au long de l'année 2013, l'espoir revenait dans le camp du parquet d'Arlon et des enquêteurs belges en charge du dossier car les policiers russes avaient retrouvé la trace d'Amagov vivant dans sa petite ville d'Ourouss Martan, en Tchétchénie!

Arrêté le 27 janvier en Tchétchénie.

Il fallait alors trouver le bon "timing" pour réussir à l'intercepter, vivant, et aussi respecter les procédures internationales, en l'occurrence d'abord dessaisir le juge d'instruction d'Arlon en charge de l'affaire, traduire les 4000 pages du dossier pour les autorités russes et laisser ces dernières intervenir sur leur territoire.

C'est chose faite à présent. D'après nos informations, Amagov aurait déjà été arrêté le 27 janvier en Tchétchénie. 

Le parquet d'Arlon, ce lundi soir, a annoncé qu'il informerait davantage dans ce dossier d'ici quelques jours. La famille de la victime, Yohan, a en tout cas été informée en priorité par le procureur du Roi Dillenbourg dès ce lundi en fin d'après-midi.

Le procès ne pourra avoir lieu en Belgique

Autre info importante: Amagov ne pourra pas comparaître devant une cour d'assises en Belgique car la Russie n'extrade pas ses nationaux. Le procès devrait donc avoir lieu à Moscou ou Grozny, la capitale de la Tchétchénie, selon la décision de la Justice russe.