Prudence : la Xbox One arrive en Belgique… dans le dos de Microsoft

Prudence : la Xbox One arrive en Belgique… dans le dos de Microsoft

Pas encore officiellement distribuée en Belgique, la Xbox One se déniche aisément chez nous ces derniers jours. Internet

Importée de France, la nouvelle console de salon de Microsoft entre par la petite porte sur notre territoire. Attention, une telle machine vous imposera des contraintes.

C’est l’incroyable paradoxe d’un marché belge négligé par Sony et Microsoft.

Officiellement disponible sur notre territoire depuis le 29 novembre 2013, la PlayStation 4 de Sony est introuvable.

Privée jusqu’à nouvel ordre d’une sortie belge en bonne et due forme, la Xbox One de Microsoft emprunte généreusement le chemin de l’import français pour s’afficher dans une sélection de FNAC, de MediaMarkt, de Carrefour, de Smartoys…

Bref, le théoriquement disponible est indisponible et le théoriquement indisponible est disponible. On croit rêver.

Entre l’incapacité de Sony Benelux à attirer des stocks vers notre micromarché et le mutisme de Microsoft Belgique, on navigue dans une zone de dédain où la taille compte plus que jamais.

Si la pénurie de la PS4 est mondiale, on nous enlèvera pas de l’idée que la petite Belgique, malgré son attachement historique à la marque PlayStation, n’est que la cinquième roue du carrosse à l’heure de coucher les chiffres de distribution des containers dans un fichier Excel.

Quant à la soudaine distribution généreuse de la Xbox One, via l’import français, c’est une arme à double tranchant. Certes, c’est une option de repli tentante pour le « gamer » frustré de ne pas dénicher la PS4. Revers de la médaille, cette avalanche de boîtes vertes et noires confirme que la rupture de stock de la Xbox One n’est qu’un leurre. Ou quand pénurie rime avec jalousie…

Microsoft : "Nous déconseillons l'import"

Quel regard porte Microsoft Belgique sur cet import de machines destinées initialement à d'autres marchés ?

"Nous ne connaissons pas la provenance précise de ces consoles importées", confesse Kathleen Kiebooms, Xbox Brand Mangement chez Microsoft Belgique. "Les retailers comme Fnac et MediaMarkt achètent à l'étranger, sans nous informer des pays auprès desquels ils s'approvisionnent. Malheureusement, nous ne sommes pas en mesure de fournir aux consommateurs belges une date précise pour la sortie officielle de la Xbox One. En attendant, nous déconseillons et nous ne supportons pas l'importation."

Xbox One française : complications en vue
A 499 € pour le pack de base, sans jeu, la Xbox One survole la PS4 de 100 €. Si vous craquez, soyez prudent. Votre Xbox One française vous compliquera régulièrement la tâche.
Pour ajouter des crédits sur votre compte Xbox Live, vous serez dans l’obligation d’oublier votre carde de crédit belge au profit des cartes prépayées. Pour acheter du contenu en ligne, vous serez contraint de tricher, en encodant par exemple un numéro de téléphone français fictif.
Ces manipulations seront obligatoires jusqu’à la disponibilité officielle de la Xbox One en Belgique. A cette date, vous serez en mesure d’accéder sans contrainte au marché Xbox Live belge.