RENCONTRE

Sam Touzani: «Je me sens profondément Belge»

On commémore ce 17 février les 50 ans de l’immigration marocaine. L’occasion de rencontrer Sam Touzani, citoyen belge avec un regard critique sur son pays d’origine.

Sam Touzani a le sourire accueillant, qui met les gens à l’aise dès qu’il ouvre sa porte. Des murs clairs, une grande pièce vitrée d’où on voit la tour de la RTBF, des peintures abstraites colorées accrochées au mur, des sculptures en bois ramenées de voyages, avec, au cou de l’immense girafe, les médailles que reçoivent ceux qui franchissent la ligne d’arrivée des 20 kilomètres de Bruxelles. En 1 h 45 pour lui. Pas mal. Même s’il a déjà fait bien mieux, quand il était « plus en forme », sourit-il.

Avant tout citoyen

Humoriste, comédien, animateur télé, danseur, chorégraphe, metteur en scène… Sam Touzani se revendique avant tout citoyen. Lui qui est né et a toujours vécu en Belgique, il garde un œil attentif sur son pays d’origine, le Maroc. La question de l’immigration et de l’identité est omniprésente au cœur de ses spectacles, dès « One Human Show », son premier seul en scène. « Savoir d’où on vient, où on va est une question universelle. »

Ce 17 février, on célèbre les 50 ans de l’immigration marocaine en Belgique avec la signature de l’accord bilatéral entre les deux pays. « C’est pas jojo quand même cet accord, rappelle-t-il. À l’époque, ça ressemble plus à une importation de main-d’œuvre, à de l’esclavagisme moderne. Comme les Italiens, les Polonais, les Espagnols et toutes ces vagues qui les ont précédés. »

« J’ai parfois l’impression que les immigrés restent d’éternels étrangers. J’ai le même sentiment pour moi parfois qui me sens tellement bruxellois, tellement belge. »

« Mais la question de l’intégration dit-il, c’est à chacun de faire sa part du chemin. »

Dans notre vidéo ci-dessus, découvrez l'interview de Sam Touzani au sujet des 50 ans de l'immigration marocaine en Belgique.

+ Retrouvez l'interview complète de Sam Touzani dans le supplément Deuzio de L'Avenir de ce samedi 15 février 2014.