La note initiale d’Éliane Tillieux, approuvée en gouvernement le 23 mai 2013, confiait le projet à l’ASBL «InforHomes», cogérée par les Mutualités chrétienne et socialiste.

Elle a répété hier que l’exigence d’ «un certain professionnalisme»; «une pression certaine» exercée par son cabinet pour faire avancer le dossier; et la décision, prise en septembre de créer un OIP (Organisme d’Intérêt Public) wallon dédié à la Santé l’ont réorienté vers l’AWIPH.

«Mais InforHomes conserve son subside de 90 000 euros, et nous avons convenu avec l’ASBL que nous redéfinirions son activité» plaide la ministre de la Santé.

 

 «J’ai géré le dossier dans le cadre de mes compétences. Et il était prudent de le ficeler avant de le représenter à mes collègues», a-t-elle encore argumenté.

Éliane Tillieux n’en est pas moins passée en force dans ce dossier. Même à l’égard de l’AWIPH, dont le comité de gestion a été mis devant le fait accompli. L’absence, hier, d’Édouard Descampe, son président, à la présentation du numéro vert, ne résultait manifestement pas d’un problème d’agenda…Phi. Le.

Nos dernières videos