Quatre ans après

Buizingen : victimes cherchent réponses

Buizingen : victimes cherchent réponses

L’accident de Buizingen, survenu le 15 février 2010, a causé la mort de 19 personnes et blessé 162 autres. ISOPIX

Quatre années après le dramatique accident de Buizingen, les victimes réclament des réponses, car, disent-ils, ils ne savent rien.

Le 15 février 2010. 8h28. Sur la ligne 96, à hauteur de Buizingen, deux trains se percutent brutalement, causant le décès de 19 personnes et en blessant 162 passagers…

Quatre années plus tard, plusieurs victimes posent un constat qui leur reste en travers de la gorge: « Nous ne savons toujours rien», souligne Anita Mahy, présidente de l’association «Catastrophe Ferroviaire Buizingen: Plus Jamais». «Que s’est-il passé? Qui est responsable? Il y a bien un collège d’experts qui se penche sur ces questions. Mais nous ne connaissons toujours pas les conclusions de l’enquête, toujours en cours. Quatre ans après, vous trouvez ça normal? A savoir quand les conclusions pourraient être déposées, on nous parle du mois de mars prochain. Moi, je veux bien y croire, mais j’attends de voir, car ce ne serait pas la première fois que la date soit reportée…»

En attendant, l’impatience se fait vivement ressentir dans le rang des victimes et de leurs familles qui voient les années s’égrener sans nécessairement apporter les réponses qu’ils souhaitent.

«Or, c’est important pour les familles de connaître la vérité, de comprendre ce qu’il s’est passé et que des responsabilités soient soulignées, poursuit Anita Mahy. C’est important car cela peut leur permettre un véritable deuil. Là où il n’y a pas de réponses, il y a de la souffrance. Et cette souffrance, elle dure depuis maintenant 4 ans. Il faut que cela cesse…»

Commémorations

En attendant, l’association «Catastrophe Ferroviaire Buizingen: Plus Jamais» a annoncé lundi une série de commémorations qui ponctueront, les 15 et 17 février, le 4e anniversaire de l’accident ferroviaire survenu le 15 février 2010 à 8h28 précises.

Lors de la catastrophe de Buizingen, 19 personnes (dont 14 de la région Mons-Borinage) avaient perdu la vie et 162 autres avaient donc été blessées à divers degrés.

Une commémoration, organisée par les gouverneurs des provinces de Hainaut, Tommy Leclercq, et du Brabant Flamand, Lodewijk De Witte, aura ainsi lieu à Buizingen le 15 février à 10 heures au monument érigé en mémoire des victimes.

Le lundi 17 février, une autre action sera menée par l’association en gare de Mons dès 7h43, heure du départ du train fatal en 2010.

Une conférence de commémoration de la catastrophe est en outre programmée à l’UMons (salle Marie Curie) le 17 février à 19 heures.