article abonné offert

« Un coup de poignard dans le cœur »

« Un coup de poignard dans le cœur »

L’enseigne restera… mais l’activité va changer. Elles sont finies les nuits mises en musique. EdA - Florent Marot

Deux millions d’€ et un candidat repreneur au moins qui souhaite avoir ses garanties. L’enquête publique est en cours.