Une pluie plus mouillante

On a joué à Butgenbach, on a joué à Saint-Vith mais on n’a pas joué à Honsfeld et Amblève. Ces deux derniers villages, pourtant proches des deux autres, seraient-ils sujets à une pluie davantage mouillante?

Inutile de vous dire que ça n’a pas manqué de jaser lors de notre traditionnel tour des stades du dimanche soir. Alors que certains n’ont pas manqué de lancer «S’il faut attendre que l’infirmerie d’Amblève se vide pour poursuivre le championnat, on risque de jouer tard dans la saison», le coach batticien Ronan Le Bohec y a été de son humour habituel: «Lors de notre visite à Amblève, je n’ai pas de souvenir d’un fleuve qui longeait le terrain…» Quant au délégué amelois Peter Jates, il justifiait: «À son arrivée, l’examinateur n’a eu besoin que de faire dix mètres sur le terrain avant de rebrousser chemin et acter la remise. N’a-t-on pas remis à Honsfeld, Malmundaria et Recht? Alors pourquoi s’acharner sur nous?» Parce que vous jouez la tête mon brave Peter…