stavelot -

Un habitant de Stavelot privé de liberté pour violence conjugale

Deux vertèbres fracturées et une épaule démise: un habitant de Stavelot a été privé de liberté dans le cadre d’un dossier de violence conjugale, a indiqué le parquet de Verviers.

Un quinquagénaire originaire de Stavelot a été privé de liberté pour des faits de violence conjugale commis au début du mois de janvier. «Le monsieur a porté des coups à sa compagne, occasionnant une incapacité de travail importante d’une durée de 10 semaines. La victime a deux vertèbres fracturées et une épaule démise», indique le substitut de garde au parquet de Verviers, qui précise que la victime n’a pas immédiatement déposé plainte.

L’individu, bien connu de la justice notamment pour des coups mais également pour des incendies volontaires, sera déféré devant un juge d’instruction mardi matin. Le parquet a requis un mandat d’arrêt.