article abonné offert

Bruxelles -

« 120 € par mois pour les travailleurs cambodgiens »

Ce mardi 11 février, au Cambodge, 23 militants et dirigeants syndicaux comparaîtront devant les tribunaux. Ils sont détenus depuis début janvier, arrêtés lors d’une manifestation syndicale revendiquant une hausse du salaire minimum. Partout dans le monde, des actions devant les différentes ambassades du Cambodge réclamaient leur libération.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 69 des 435 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?