Monde -

Une liaison entre Obama et Beyoncé ? Une vaste blague du paparazzi

Une liaison entre Obama et Beyoncé ? Une vaste blague du paparazzi

Non Barack Obama et Beyoncé ne sont pas crazy in love. Associated Press / Reporters

Ce lundi matin, le paparazzi Pascal Rostain laissait entendre que le Washington Post s’apprêtait à dévoiler une liaison entre le président américain Barack Obama et la chanteuse Beyoncé. Une vaste blague qui a pris une tournure exceptionnelle.

Interviewé sur Europe 1 lors du «Grand direct des médias», de Jean-Marc Morandini, le paparazzi Pascal Rostain affirmait lundi que «Quelque chose d’énorme est en train de se passer aux États-Unis».

"D’ailleurs, ça va sortir demain dans une édition du ‘Washington Post’ , on ne peut pas dire que ça soit de la presse de caniveau, sur une liaison supposée entre le président Barack Obama et Beyoncé", avait-il expliqué, visiblement bien informé.

Partout sauf...

Il n'en fallait pas plus pour que l'information soit relayée partout ...sauf dans le pays concerné.Très vite le paparazzi s'est vu submergé par les appels des journalistes pour en savoir plus et finalement fin d'après-midi, Pascal Rostain est revenu sur ses déclarations.

Dans un premier temps, il a expliqué que ce n'était pas pour le lendemain au magazine Public mais vu l'ampleur, il s'est complètement rétracté le lundi soir. 

Une grosse blague

Il a expliqué auFigaro.fr : "Jean-Marc Morandini, m'a poussé dans mes retranchements et j'ai voulu faire une énorme blague. C'est hallucinant de voir le buzz mondial que cela a provoqué. Je reçois des centaines d'appels, la Maison Blanche dément, on marche sur la tête! J'ai juste voulu démontrer par l'absurde la dégradation de mon métier."  Et de conclure: "Avant, c'était une rumeur qui se transformait en vérité. Aujourd'hui, c'est une blague."

Bref un bon coup de buzz au moment où le paparazzi sort un nouveau livre.

Washington Post dément

Car oui, les médias ont embrayé. au point même que le quotidien américain a été obligé de démentir l'info via sa directrice de la communication : "Je peux vous dire que c’est faux".  

Encore des rumeurs

Toujours est il que ce n'est pas la première fois que l'on entend des rumeurs de tensions au sein du couple Obama. Il y a quelques jours le tabloïd américain, National Enquirer, affirmait que le couple battait de l'aile. 

Le journal annonçait même que Michelle Obama faisait chambre à part et qu'elle avait décidé de demander le divorce en 2016 soit  à la fin du mandat de son mari. 

Un selfie polémique

Mais ce n'est pas tout. Il y a peu de temps, une idylle avec une ministre danoise avait été relayée par la presse suite à un selfie lors de la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela.

Là encore, on cherchait des noises au président. Le photographe de l'AFP avait ensuite expliqué le contexte. "Michelle Obama avait l'air de bonne humeur. Je pense que ce n'est qu'une interprétation de la photo. C'est le genre de malentendu qui arrive en photographie".

Et si c'était vrai ?

Quelle conclusion donner à tout cela me direz-vous ? Si la blague potache du paparazzi fera les pieds à la presse, les révélations du tabloïd américain, équivalent de Closeri chez nous, ne sont peut-être pas si exagérées.

En tout cas cette histoire en rappelle étrangement une autre, alors que le président américain reçoit ce lundi François Hollande, qui fait face à la révélation de sa liaison avec l’actrice Julie Gayet.