Swings : « J’aurais signé à deux mains »

À 22 ans, Swings a démontré son énorme potentiel face à une concurrence batave plus expérimentée. Belga

Le Louvaniste a terminé 4e du 5 000 m. Il échoue à 1’13’’ du podium. Dommage mais de très bon augure avant ses autres épreuves, et… les Jeux 2018.

/P>

On a coutume d’affirmer que la quatrième place est la pire des positions finales. Pourtant, Bart Swings avait le sourire samedi, après avoir échoué à 1 seconde 13 centièmes du podium du 5 000 mètres de patinage de vitesse à l’Adler Arena. Participant à ses premiers Jeux olympiques, le Louvaniste de 22 ans, a démontré qu’il fait bien partie de l’élite mondiale d’une discipline dominée par les Néerlandais. Derrière, l’intouchable Sven Kramer (27 ans), le meilleur patineur de tous les temps, ce sont ses compatriotes Jan Blokhuijsen (25 ans), vice-champion olympique en titre et adversaire de Swings dans la 12e série, et Jorrit Bergsma (28 ans) qui ont décroché l’argent et le bronze.

«Je sentais que je pouvais m’étonner moi-même, a réagi le Brabançon flamand. Je me suis toujours demandé comment je me sentirais aux JO. C’est clair maintenant, cela me donne une motivation supplémentaire. Je n’ai jamais aussi bien patiné sur une longue distance. Le but était de décrocher un diplôme olympique (NDLR: Top 8), alors c’est clair que cette 4e place me donne un super sentiment.»

Parti en boulet de canon, Swings est resté durant plus de 4 km en course pour une place sur le podium, avant de faiblir dans les derniers hectomètres. «Je savais que j’étais en course pour une médaille, mais les deux derniers tours étaient de trop. L’acide lactique était énorme et j’ai perdu de la vitesse. J’aurais toutefois signé à deux mains pour un tel résultat, cela me donne beaucoup de confiance pour le 1 500 m.»

Bart Swings dispute le 1 500 m samedi et le 10 000 m le 18 février laissant encore en suspens une éventuelle participation au 1 000 m jeudi.