division 1 - 19e journée de championnat

Enfin un visage conquérant

Enfin un visage conquérant

Mallet a certes terminé meilleur marqueur, mais ce sont les sept Carolos qui ont fait preuve de caractère. Belga

Alost69Charleroi81

En l’espace de quelques jours à peine, le Spirou a montré deux visages totalement différents. Contre Liège, mardi dernier, c’était une équipe sans âme, nonchalante en défense et qui ne semblait pas très concernée par ce qui se passait sur le parquet. Samedi soir à Alost, c’était un collectif, volontaire, conquérant et solidaire. Depuis le début de la saison, Giovanni Bozzi doit essayer de gérer ces paramètres qui lui échappent complètement.

«Je suis évidemment content de notre prestation après notre non-match de mardi dernier, a souligné le coach carolo. Notre objectif principal à Alost était de contrôler le rythme du match, ce qui signifie en clair marquer avant 8 secondes ou alors après 16 secondes. J’avais aussi demandé à mes joueurs de défendre en demi-terrain, donc de défendre un peu plus longtemps, pour fatiguer nos adversaires. Il était aussi important de créer les types de tirs que nous voulions et pas ceux que les Alostois voulaient bien nous donner. Je n’ai par ailleurs pas d’explication quant à la différence de qualité affichée lors de nos deux derniers matchs.»

Les Carolos ont appliqué les consignes dès le premier quart en prenant Alost à la gorge (8-18). Dans le deuxième, l’équipe locale a tenté de combler la brèche, mais n’a jamais pu faire mieux que de revenir à un point (30-31). Le Spirou n’a plus lâché les commandes jusqu’à la fin et a peut-être livré dans le Forum alostois une de ses prestations les plus abouties de la saison en championnat. Pour l’occasion, Giovanni Bozzi a pu compter sur le retour à la compétition de Christophe Beghin après plusieurs semaines d’absence. Cette rotation supplémentaire n’a pas été un luxe face à des joueurs comme Young ou Tofi. Enfin, Watkins, souvent décrié, a mis beaucoup de cœur à l’ouvrage. S’il n’a pas été très prolifique en zone offensive (à peine 7 points), il a affiché une mentalité exemplaire tout en aidant efficacement son comparse Trapani sous les anneaux. Cette bonne sortie du Spirou demande évidemment une confirmation sur le long terme.