La Belgique n’est évidemment pas le seul pays concerné par le vieillissement. Ce dernier est européen et même mondial.

Un chiffre: en 2060, une personne sur huit sera âgée de plus de 80 ans.

Parallèlement, la population totale continuera de croître jusqu’en 2 040. On parle alors d’un pic de 526 millions d’habitants. Ce chiffre diminuera progressivement jusqu’en 2 060 avant de se stabiliser.

La Belgique n’est d’ailleurs pas le pays le plus «vieillissant ». Si en 2060, nous devrons compter sur une population âgée de plus de 65 ans d’environ 25%, des pays comme la Bulgarie, l’Allemagne ou la Slovaquie présenteront des taux de plus de 65 ans équivalents à 33% de leurs habitants.

Pour l’horizon 2 060 et si l’on prend les plus de 80 ans, c’est en Irlande, Chypre et le Royaume-Uni qu’ils seront les moins nombreux: 9%. En revanche, dans des pays comme l’Espagne, l’Italie ou l’Allemagne, ce taux atteindra les 14%.

Cela signifiera qu’en 100 ans (1960-2060), la proportion de personnes âgées de plus de 80 ans devrait augmenter de cinq à dix-huit fois.

Selon des projections établies par la Commission européenne, on arriverait en 2 060 à une situation où l’on compterait seulement deux personnes âgées de 15 à 64 ans pour une personne de 65 ans et plus. En 1960, on comptait entre cinq et dix personnes de 15 à 64 ans pour une personne âgée de plus de 65 ans.

Hors Europe, c’est le Japon qui vit le plus fort cette évolution démographique. Contrairement aux États-Unis où ce phénomène est moins présent, la population y étant plus jeune.D.V.