Télévision

Des membres de Pékin Express arrêtés en Inde, un Belge toujours détenu

Des membres de Pékin Express arrêtés en Inde, un Belge toujours détenu

À peine en cours de tournage, l’émission présentée par Stéphane Rotenberg connaît déjà un premier rebondissement. Patrick ROBERT/M6

Le tournage de la dixième saison de Pékin Express en Inde a été perturbé suite à l’arrestation de 51 membres de l’équipe de tournage. Trois membres, dont un Belge, sont toujours détenus.

Actuellement en cours de tournage en Inde, la dixième saison de l’émission télévisée Pékin Express connaît déjà un premier rebondissement. Plusieurs membres de l'équipe ont été arrêtés samedi soir et ont été interrogés par les douanes et le contre-espionnage indien, annonce Le Figaro, relayant une information du Times of India.

Les membres de l’équipe ont été arrêtés dans une région sensible du pays. Cette arrestation fait suite à la possession de 22 téléphones satellitaires par l'équipe, qui aurait intrigué l’armée.

La détention de téléphones satellites est très encadrée en Inde essentiellement pour des raisons de sécurité, le pays devant faire face à des rebelles maoïstes ou dans le Cachemire, susceptibles d'utiliser de tels appareils.

Les autorités indiennes et la chaîne française M6 ont confirmé ce dimanche l’arrestation de 51 membres de Pékin Express. M6 précise que les personnes ont été relâchées et ont pu regagner leur hôtel, à l’exception de 3 techniciens. 

"Trois personnes - un Néerlandais, un Belge et un Britannique - qui supervisent l'équipe de télé-réalité à Chalsa ont été arrêtées et présentées à la justice dimanche", a dit Jawed Shamim, inspecteur de police dans le nord de l'Etat du Bengale Occidental. "Un magistrat du tribunal de Jalpaiguri a ordonné leur maintien en garde à vue pour deux jours", a-t-il ajouté.

La chaîne ajoute que le tournage de l’émission est maintenu, mais l'étape perturbée devra être aménagée.

Cette dixième saison verra les candidats traverser le Sri Lanka, le Bhoutan ou encore l’Inde.